Calista
233 Avenue du Général Leclerc
87100  Limoges
N°TVA : 86838720936

Calista - Limoges - Construction en terre

Les constructions en terre

Pour votre projet de construction en terre partout en France, faites appel à Calista, le spécialiste à Limoges de l'éco-construction. Nous prenons en charge toutes les étapes de votre projet, de sa conception à la réalisation de votre habitat écologique.

 

L’origine

Depuis la nuit des temps, la terre crue est utilisée comme matériau de base pour nos constructions. C'est même le matériau le plus utilisé sur la planète. Et pourtant, tout a changé depuis le 20ème siècle. Cette matière première disponible gratuitement presque partout ne nécessite aucune transformation, aucune valeur ajoutée. La terre n'est pas un matériau commercialisable en soi !

Lorsque la Première Guerre mondiale fut terminée, la majorité des charpentiers français étant touchés et décimés sur le front, le savoir-faire associant le cadre et le remplissage en terre crue (boue, haie) était en grande partie perdu. Il a été décidé de reconstruire rapidement en utilisant les installations existantes (usine d'armes). L'acier, le béton et les briques de terre cuite ont remplacé les matériaux naturels (bois, pierre, terre). On n'avait pas encore imaginé que ces éco-matériaux étaient beaucoup moins énergivores et surtout moins nocifs pour la santé et l'environnement.

Les techniques de construction

Le Pisé

le pisé est le principe de construction le plus ancien avec des fondations dites "ancrées". La technique du pisé consiste à compacter un mélange d'argile, de sable et de gravier. Étalé en fine couche dans un coffrage, il est ensuite compacté au "pisoir". Il est important de savoir que chaque terre est différente et que les techniques de pisage varieront. Chaque mur en pisé sera unique !

La Bauge (ou mortier de terre)

La bauge est un système de construction monolithique : les murs sont construits en empilant des boules de terre malléable (moyennement argileuses), battues et taillés. Les murs sont ainsi constitués d’une série de couches de terre dites levées, généralement d’une hauteur d’environ soixante centimètres. Montée la plupart du temps à la fourche, la levée encore meuble est compactée au bâton, éventuellement taillée au paroir, bêche plate et tranchante, avant d’être lissée ou recompactée. Selon le type de mise en œuvre, il faut une à quatre semaines de séchage avant de pouvoir installer la levée suivante pour laquelle un nouveau mélange d’eau, de terre et de fibres est produit. La terre est généralement extraite sur le lieu de construction sous la couche de terre végétale. En raison de leur mélange, les murs de terre et les végétaux isolent correctement et ont une grande inertie thermique.

Le Super Adobe (ou Earthbag)

Le super adobe est certainement la technique la plus simple et efficace à construire. À partir de sacs de terre empilés les uns sur les autres, nous formons une structure d’une résistance remarquable, sans aucune charpente. À partir de rouleaux de polypropylène tissés, des sacs (appelés Adobe) de différentes longueurs sont découpés et remplis avec de la terre, du sable, des gravats, de la pierre concassée ou tout autre matériau compatible et parfois stabilisés à la chaux. Les sacs sont empilés et attachés ensemble avec du fil de fer ou des barbelés pour monter les murs. Les ouvertures des fenêtres sont faites à l'aide de cadres ou avec des sacs placés sur des arcs cintrés. Le toit se termine dans la continuité du mur, dans lequel on peut laisser de la place pour une verrière, une fenêtre circulaire ou de petites ouvertures. Les murs sont finalement recouverts de terre pour l’étanchéité.

La brique de terre compressée (BTC)

Faite de terre tamisée très légèrement humide, la brique est fortement comprimée à l'aide d'une presse. Une fois pressées, les briques sont stockées et séchées à l'abri pendant une à trois semaines. Après cette période, elles peuvent être mises en œuvre. Avec un ajout d'additifs (de l'ordre de 10% en volume) tels que la chaux, cela permet de les stabiliser, principalement pour le transport. Ces briques de terre compressées sont principalement utilisées à l'intérieur pour construire des murs de refend, des cloisons et des parois non soumis à des forces statiques.

Les enduits à base de terre crue

Les enduits de terre sont principalement utilisés à l'intérieur et ne nécessitent aucune transformation chimique ni cuisson pendant la fabrication, ce qui en fait une solution écologique et saine. Ils peuvent être appliqués sur tous les substrats granulaires, mais également sur le plâtre et le béton avec une sous-couche d'adhérence. L'ajout de fibres végétales, de brins de paille (orge ou de lin) et parfois de cellulose donne une texture plus uniforme et améliore la fixation en surface. Les couleurs obtenues sont les nuances naturelles des argiles, sans aucun pigment ajouté. Les revêtements sont naturellement colorés dans la masse et, si nous utilisons les mêmes mélanges, nous pouvons effectuer des réparations sans différence de couleur visible, même quelques années plus tard, car les argiles sont insensibles aux rayons ultraviolets.

Les sols en terre crue

Il existe plusieurs façons d’utiliser la terre crue pour fabriquer des sols. Ils sont divisés en deux ensembles, les dalles pleines et les systèmes de remplissage divisés en trois grandes familles :

  • les dalles en terre compactée, à partir d’un mélange humide, qui reçoivent un traitement de surface ;
  • les dalles étalées, réalisées avec un mélange plastique, recouvertes d’un enduit de finition ;
  • les dalles en terre coulée, recouvertes d’un enduit de finition.

Il existe également différentes formes de remplissage des planchers intermédiaires entre deux étages. Le mélange de terre vient en remplissage de cette structure. Dans ces systèmes de remplissage, la terre est non visible. Parmi les systèmes de remplissage, on distingue :

  • un remplissage en torchis lourd sur un support végétal ou sur un support métallique ;
  • un remplissage en torchis léger, sur un coffrage perdu/mobile, ou en éléments préfabriqués ;
  • un remplissage de terre foisonnée sur un coffrage perdu.

Les atouts de la terre crue

Cycle de vie quasi-parfait

La terre brute a l'avantage d'être moins coûteuse en énergie et moins polluante que la terre cuite. C'est surtout recyclable à l'infini !

Performances thermiques et acoustiques

Sa densité élevée lui confère de précieuses qualités d’inertie thermique pour le stockage de la chaleur solaire et sa lente restitution, ainsi que pour le confort en été. Les murs aideront ensuite à stocker l’énergie pendant les journées ensoleillées et à la restaurer la nuit. Les murs de terre sont une bonne isolation phonique.

Nous pouvons affirmer la pertinence de ce système constructif sur la façade sud en tant que mur capteur ou utilisé en tant que mur de refend pour servir de masse (inertie thermique) dans une maison conçue avec une enveloppe très isolante (par exemple, à ossature bois).

Perspirance et hygro-régulation

Sa transpiration, sa capacité à réguler la vapeur d'eau et donc l'hygrométrie de l'air intérieur, est également excellente (μ sur 10). Un mur en terre se gorgera d'humidité pour éliminer le surplus dans l'habitat et le restaurer si l'atmosphère de l'habitat devenait trop sèche.

Très bon étiquetage COV

L'argile a également la particularité d'absorber et de dégrader les odeurs, les vapeurs de graisse et même certains COV.

Résistante au temps

C'est un matériau qui résiste très bien aux intempéries s'il est bien protégé de la pluie, l'argile étant un excellent liant. Il peut être réparé facilement, notamment dans le cas de la terre battue. Il convient de noter que plus la terre est compactée, plus l'air emprisonné dans la terre est chassé et plus le mur résiste à la pénétration d'humidité.

Réaction au feu

Les murs en terre (en particulier les super adobes) sont très résistants au feu, aux inondations, aux tempêtes, aux ouragans et aux tremblements de terre. Ils ne craignent pas les moisissures ni les termites.

Les défauts de la terre crue

Nécessité de beaucoup de mains d’œuvre

Sa mise en œuvre nécessite plus de temps que pour les autres matériaux, ce qui entraîne un coût de main-d'œuvre élevé.

La terre et l’eau, ne font pas bon ménage

Comme il a tendance à se diluer dans l'eau, il doit être préservé des sources d'humidité. Les murs en terre battue ne doivent jamais être recouverts d’enduits non poreux à base de ciment ou contenant des résines synthétiques : l'humidité ne peut plus s'évaporer et le mur peut être sérieusement endommagé.

Performances thermiques

La conductivité thermique (λ) de la terre étant de 0,8 watt par mètre-kelvin, il ne peut être considéré comme un bon isolant, puisque la plupart des isolants thermique ont un lambda de 0,04. La plupart des murs en pisé faisant 60 cm, on arrive à une résistance thermique R de 0,75 mètre carré-kelvin par watt. À comparer aux 20 cm d’un isolant avec un lambda de 0,04, qui donne alors un R de 5, on se rend compte que la qualité isolante de la terre n’est pas très bonne.

Conclusion

La terre en tant que telle n'a aucune valeur technique et commerciale. Elle doit être conditionnée pour être mise en œuvre. Cette transformation est certainement celle qui nécessite le moins d'énergie, si elle est utilisée sur site. Elle comptera également sur une charge de travail importante. Des solutions existent pour réduire ce coût supplémentaire. L'accompagnement d'un artisan mécanisé peut réduire le problème des besoins en main-d'œuvre. Dernière possibilité, le chantier participatif qui offre le double avantage de réduire les coûts de main d’œuvre et de former aux techniques de la terre.

Contactez-nous pour toute demande de devis ou pour nous parler de votre projet. Situés à Limoges, en Haute-Vienne, Nouvelle-Aquitaine, nous pouvons nous déplacer sur toute la France pour construire en éco-construction votre maison en paille, votre maison container, votre maison semi-enterrée...

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site